J’ai toujours su que je voulais écrire, j’ai toujours eu le désir d’écrire et de partager mes pensées. J’en ai un peu parlé dans mon article précédent. Par contre, c’est difficile de débuter. Pas que c’est super compliqué de démarrer un blogue ou d’écrire ces quelques mots. Mais je n’arrivais pas à me décider sur l’identité de mon blogue.

Ceux qui me connaissent savent que je suis une vraie changeaholic, ce fut même un de mes anciens surnoms. Des fois, j’ai l’impression d’avoir plusieurs identités, d’avoir de la difficulté à me définir en un seul mot ou en quelques mots. L’être humain est tellement complexe, mais pour se créer un espace dans la blogosphère, on doit se définir et surtout choisir ce qu’on veut montrer aux autres. Alors, imaginez quand je me suis retrouvée face à toutes mes idées de blogue. Impossible de choisir ce qui me représentait le mieux.

Sincèrement, j’ai un prénom assez unique, pour ne pas dire bizarre. Bien que je reçoive des compliments du style « Yhoanis, c’est vraiment beau et différent comme prénom! », pour moi ça reste un prénom un peu spécial. Parmi les Maria et Teresa, mes parents décident de m’appeler Yhoanis. Avouez que c’est loin d’être commun. Je vous raconterai dans un autre article, l’histoire derrière tout ça.

Donc, j’hésitais à utiliser mon prénom comme branding. Peut-être plus tard, lorsque j’aurai une mansion à LA et que plus personne ne me demandera comment épeler mon prénom (haha, #iwish). J’ai pensé à plusieurs alternatives pour ce blogue, je voulais aussi qu’il soit multiculturel ou au moins bilingue. Puis, un jour, mon frère est arrivé avec l’idée de « The French Latina ». French pour french canadian ou freanch-speaking, pour ceux qui se demandaient si j’étais Française. Et Latina, bien évidemment. Le #latinstyle défini beaucoup trop ma vie quotidienne pour que je puisse m’en séparer. J’ai tout de suite adoré le nom et mes proches et ami(e)s aussi.

Sauf qu’on va se dire une chose. Utiliser « latina » dans un nom de domaine ou un nom de site Web, c’est bold pis pas à peu près. Pourquoi? Parce que ce terme, un mot qui me représente, culturellement, est hyper associé à du cul pis rien que ça. Sérieusement, allô les stéréotypes?! Maintenant, vous me comprenez d’avoir hésité si longtemps. Sauf que je pouvais pas laisser ça m’empêcher d’écrire et m’empêcher de me définir comme une latina.

J’ai donc décidé de lancer mon blogue et de vivre avec les conséquences de l’utilisation de ce terme. C’est à moi de démontrer ce qu’une latina représente. Outre l’idée qu’une latina c’est simplement une femme sexy. Être latina, ça représente beaucoup plus pour moi. Être latina, c’est d’avoir l’impression que ta famille c’est l’extension de ton être. C’est de penser pas seulement à toi, mais à tes frères, soeurs, cousins, oncles et tantes à chaque décision importante que tu prends. C’est de préparer toujours un peu plus de bouffe « au cas où » de la parenté se présente à ta porte. La famille, c’est l’élément le plus important dans ma vie.

Ici, je parlerai justement de mon quotidien, de ce qui me touche de près et de loin en tant que latina-québécoise. (En plus, mon copain est anglophone. Allô la multiculturalité dans mon quotidien!) Ici, c’est mon espace à moi où je vous partagerai mes découvertes, mes coups de coeur, mes voyages, mes trucs et astuces. Parce qu’à 30 ans, on a un peu plus d’expérience qu’à notre vingtaine, mais tout autant de drive et de goût de vivre. La vie ne fait que commencer!